Feeds:
Articles
Commentaires

La floraison du jour

Mon ryncholaelia glauca est en fleur. Et question parfum, c’est difficile de faire mieux. Il commence à sentir dés 19h00 et une seule fleur parfume la totalité du salon. Il a une odeur citronnée très agréable.

ryncholaelia glauca

La couleur de la fleur, un vert anis très dilué est magnifique et le cœur de la fleur est pourpre.

C’est une plante très facile d’entretien; il lui faut juste beaucoup de lumière, chez moi, elle est derrière une fenêtre plein sud, et de l’eau une fois par semaine.

Une autre floraison a également eu lieu. Et là, c’est discret. L’un de mes mammillaria a décidé qu’il était temps. D’adorables petites fleurs jaunes éphémères sont apparues. Cela ne durera pas longtemps, moins d’une ou 2 semaines pour la totalité de la floraison, mais c’est tellement beau.

mammillaria

Cela change de certaines floraisons d’orchidées qui durent quelques mois.

 

Une petite révolution

J’ai enfin pu ranger mon brita à la cave!!! Fini les heures passées à filtrer de l’eau pour les plantes.  La maison est maintenant équipée d’un filtre qui enlève le calcaire à la source. Cela veux aussi dire que le détartrage hebdomadaire de tous les robinets sera moins fréquents.

Mes plantes et moi sommes aux anges !!! Et pour fêter cela, voila une ou 2 de mes dernières floraison:

no name

tolumnia

phalaenopsis hybride

2 floraisons et des promesses

La floraison de mon dendrobium bellatulum je l’ai attendue, je l’ai désirée et il aura fallut 2 ans de tâtonnement, de changement de rythme d’arrosage et de température, j’ai enfin réussi. Et quel bonheur de voir ces petites fleurs!!!

dendrobium bellatulum

Les fleurs sont très discretement parfumées avec une odeur de kiwi si mon nez ne me trompe pas (difficile à dire avec une odeur si faible).

La seconde floraison du jour c’est mon oncidium fuscatum. Une petite merveille qui a un parfum de jonquille.

oncidium fuscatum

En arrosant les montées qui sont dans la véranda, j’ai constaté des promesses de floraisons sur les phalaenopsis wilsonii, bracena et deliciosum. Le chillochista a maintenant 5 hampes florales et je suis très impatiente de le revoir en fleur.

Tout a l’air de s’annoncer très bien  malgré ce temps très gris et je vous souhaite à tous une excellente St-Valentin avec beaucoup d’orchidées à la clé.

 

Un petit bonheur

J’ai craqué il y a quelque temps sur les barkeria. J’en ai pris plusieurs dont cette montée sur un bout de bois.

barkeria montéeLes détails sur le label sont magnifiques. En plus, elle est facile de culture et refleurit régulièrement. Un arrosage par jour, un peu d’engrais de temps en temps, de la lumière et voila le résultat.

floraison du jour

C’est la saison de floraison de mes oncidiums favoris. Celui-ci c’est un coup de cœur que j’ai eu l’an dernier. Cette année, sa floraison est arrivée un peu comme une surprise.

oncidium hastilabium

Il es posé par terre et à part quand je l’arrose, je le laisse dans son coin. C’est un peu avant noël que je me suis rendue compte de la présence d’une hampe florale. Aujourd’hui elle fait plus d’1.5m de haut (d’où l’absence de photo « en pieds ») et j’ai dû être très inventive. La hampe est maintenue par des attaches rigides en fer à bonne distance du mur des montées.

En plus d’être belles, les fleurs sont délicieusement parfumées. Pour moi c’est un must.

 

Une petite fleur rose

J’ai craqué il y a un an sur une barkeria hybride avec des petites fleurs roses. Elle  était dans un petit pot (5cm de diamètre) et tombait tout le temps de l’étagère.

Je l’ai donc mise dans un panier suspendu maison réalisé en grillage à poule.

panier barkeria

Au fil de mes passages chez différents producteurs, j’ai rajouté des pieds blancs et roses plus foncés.  Et voila la rose intermédiaire qui refleurit. c’est un vrai petit bonheur.

barkeria

Parlons matériel…

Aujourd’hui, je vais jouer à l’obsédée de l’organisation et du stock.

Quand on parle d’orchidées, on parle de fleurs, de racines, de feuilles, de conditions de culture, etc. Pourtant il y a un sujet qu’on  n’aborde pas forcément; il s’agit du matériel nécessaire à cette culture.

J’en entends déjà qui ricanent… Pourtant, c’est un point important. Qui ne s’est pas déjà retrouvé à vouloir rempoter ou monter une plante le dimanche et s’est rendu compte qu’il manquait le pot ou le support. ( On ne rit pas, ça m’est arrivé ce week end. Pas de fil de fer pour suspendre une montée!!!)

Ce petit billet est donc plus un petit récapitulatif pour éviter les bidouillages de dernière seconde.

En premier, Il faut des pots, une petite sélection de taille (du plus petit au plus grand). Pas besoin d’avoir toutes les tailles en 36 exemplaires, 1 ou 2 suffiront. On rachètera le nombre approprié lors des « campagnes de rempotage » annuelles.

une petite réserve de substrat (écorce de pin, sphaignes, billes d’argiles…). C’est toujours pratique en cas de rempotage d’urgence.

Des tuteurs et du fil pour attacher les hampes.

De l’insecticide et de l’anti-acarien en spray. Parce que, franchement, je préfère traiter une plante que de perdre la moitié de ma collection.

Pour les montées, il faut également pas mal de chose. En premier, des supports (bois flotté, écorce de pin en grand morceaux, liège, écorce de noix de coco… ) qui seront adapté en fonction des plantes qu’ils accueilleront.

Du fil de fer pour suspendre le support et bien sur, une pince coupante.

Du fil élastique (le tout fin utilisé en couture) pour attacher les orchidées sur le support. Je préfère ce fil aux petites bandes élastiques coupées dans des vieux collants.

Des étiquettes. Et oui, on n’a pas tous des mémoires d’éléphants et un nom est très vite oublié.

Un pulvérisateur à pression. Le petit gicleur c’est bien quand on a 1 ou 2 montées. Quand on en a plus, le pulvérisateur c’est plus facile.

Un filtre (genre Brita). Dans une zone aussi calcaire que celle ou je vis, il vaux mieux filtrer l’eau.

Ma liste ne s’arrête pas là… elle est bien plus conséquente. Mais ce matériel, c’est pour moi le minimum.

Si vous avez des suggestions ou qu’il manque quelque chose de vital, n’hésitez pas.

Et comme petit avant-goût des floraisons de phalaenopsis de ce début d’année, voila une vue d’une partie de la véranda. En vrac on a, phalaenopsis amabilis, schilleriana, divers hybrides et le dendrobium senile

dans la serre

 

 

 

 

 

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.